Accueil
 
NOTRE ASSOCIATION
 
CONGRES SMF 2014
 
Programmes annuels SMC
 
nos activités annuelles
 
Paysages forestiers
 
Marais tufeux
 
FLEURS RARES
 
CHAMPIGNONS
 
Agarics
 
Amanites
 
Bolets
 
Cortinaires
 
Inocybes
 
Russules
 
Lactaires
 
Lépiotes
 
Tricholomes
 
Polypores
 
Morilles
 
Chanterelles
 
Clavaires
 
Divers
 
MYXOMYCETES
 
Pézizes
 
Test
 
 
sorties botanique 2021  

Sorties botanique 2021

 

Une seule sortie botanique avait été programmée le 20 mai du côté de Vanvey pour y admirer plusieurs variétés d’orchis et le thymélée.

Nous en avons effectué une deuxième le 10 juin, consacrée aux orchidées sur les communes de Poinçon les Larrey, Gomméville et Grancey sur Ource.

 

 

Sortie botanique du jeudi 20 mai.

 

Toujours un noyau fidèle d’une vingtaine de participants aux sorties, qu’elles soient mycologiques ou botanique.

 

    

Le temps était propice à la promenade. Ce mois de mai 21 ne nous avait guère gâtés jusque-là mais il nous laissé une demi-journée de répit. Le matin il a plu et la nuit itou. Entre les deux, notre cœur n’a pas balancé… il a profité du moment.

     Première étape, le long de la D102m à la sortie de Vanvey, pour admirer l’orchis pyramidal et le polygala qui d’ordinaire étale son beau bleu sur l’herbe rase. Eh, bien en cette place, si bleu il existe mais il est accompagné par la variété rose que, semble-t-il, très peu connaissaient

 

 

 

Orchis pyramidal (à gauche), Polygala vulgaris rosé (à droite)

 

En direction de Saint-Phal, par Villiers, nous avons pu admirer une multitude d’orchis bouc colonisant le bas-côté de la montée vers la chapelle. Pour la plupart encore peu fleuri. Et, perdu au milieu de cette foule d’orchis bouc, un Inocybe vieillissant (photos ci-dessous)

 

 

Poursuivant notre route à un train  de sénateurs, nous découvrirons au long de la descente de Saint Phal : ornithogale fleurie (asperge des bois), orchis militaris, neottia ovata ou encore ophrys insectifera… et même un trio de Sporophores sur une branche morte (photos ci-dessous)………

 

 

 

Enfin, le voilà…partout sur la lande, en touffes roses, il se cache ou se laisse admirer.  Le thymélée (au fait LE ou LA ? peu importe). Les fleurs roses éclaires la végétation grisonnante. Et pour mieux l’admirer, on s’égaie aux quatre copions de la parcelle.

 

 

 

 

 

Sortie botanique du jeudi 10 juin 2021.

 

On prend un peu les mêmes et on recommence ! … à sillonner les petites routes et chemins de Haute Côte d’or à la recherche, cette fois, de l’orchis et de l’ophrys, mais ne dédaignant pas les autres familles de fleurs sauvages qui agrémentent nos talus, nos prairies sèches, ou nos jachères.

   

 Du soleil, beaucoup de soleil, de la lumière, beaucoup de lumière sur les petites routes de l’Ouest-Châtillonnais, du vert sous un ciel sans nuages, du vert de toutes les nuances, de l’herbe, à hauteur de genou et dans cette herbe, comme se cachant, des fleurs, beaucoup de fleurs. En contre-bas de, l’église de Poinçon, dans une pelouse qui n’avait pas été fauchée, des orchidées, beaucoup d’orchidées : homme pendu, plathentère, pyramidale, abeille, mais aussi salsifis en fleurs, et en graines, lotier corniculé…

 

 

 

     Les fossés le long des routes sont tout aussi prolifiques. Sur la départementale menant à Pothières, on découvrira ophrys bourdon, vesce craque, la grande marguerite et même le coquelicot qui revient en force dans la nature (bon signe) !

 

 

5 ophrys abeille

6 ophtys bourdon

7 orchis militaire

 

          Par un chemin montant, caillouteux, mal aisé….  Notre étape suivante visait les Hauts de Gommeville. Là encore, l’orchidée est en nombre. Viennent s’y ajouter les orchis militaire, mâle, bouc.

 

Il n’est pas rare, au cours de nos pérégrinations, que l’œil exercé de l’un d’entre nous ne découvre un sporophore. Cette fois encore, en bordure de chemin, se chauffait au soleil Lentinus tigrinus. Nous avons préféré l’ombre pour nous restaurer !

 

 

 

 

© 2021